LE FLEURET

  • fleuret.jpg
  • fleuret 4.jpg
  • 2014 09 19 Mérindole, ciel d'orage, apiculture 066[95].jpg

Son poids total est inférieur à 500 grammes.

Sa longueur totale maximum est de 110 cm.

La lame d'acier est de section quadrangulaire et de longueur maximum de 90 cm, sa flexibilité est réglementée, limitant la rigidité et la souplesse. La coquille ronde doit avoir un diamètre compris entre 9,5 et 12 cm. La poignée a une longueur maximale de 20 cm et doit satisfaire à des conditions de forme, de revêtement et gabarit. Au fleuret électrique, la lame est terminée par un bouton marqueur électrique devant repousser un poids de 500 grammes. Au fleuret non électrique, la lame est terminée par une « mouche » en plastique ou en caoutchouc.

Au fleuret, la surface valable est matérialisée par le torse, le dos et les épaules.

La surface valable exclut donc les membres et la tête.

 

Le fleurettiste doit être capable de loger avec précision sa pointe face à un adversaire qui possède de nombreux moyens de défense ; avec son arme, action de parer ou en réalisant des esquives pour éviter la touche. Il peut aussi utiliser les retraites (action de reculer) pour se défendre. Cependant le fleurettiste a l'avantage de pouvoir profiter de la règle de convention qui peut lui donner la priorité grâce à l'action de l'attaque. Cette convention favorise le jeu offensif et permet au fleurettiste de pratiquer l'échange avec les armes.